Pourquoi Olatra.com?

« OLATRA – Champignons d’Andasibe (Madagascar) » est paru en 2006.

Pour couronner trois séjours dans la Grande Ile, j’ai réalisé cette brochure de 76 pages « en guise de cadeau au peuple malgache : au milieu d’une nature fascinante, ses habitants sont tellement attachants, ses femmes et ses enfants si beaux et souriants, qu’il fallait que je leur offre à mon tour ce modeste présent pour les remercier des moments de bonheur qu’ils m’ont donnés » (extrait du préambule).


Avec l’aide de Rainer Dolch, éditeur et responsable de l’association Mitsinjo, de Bart Buyck du M.N.H.N. à Paris, de Tô Ramaherinjatovo pour les textes en malgache, des Mycologues du Luxembourg Belge, du Rotary Club de Neufchâteau, des éditions Weyrich (Neufchâteau) et L’Harmattan (Paris), de l’imprimerie Corlet (France), et de Hainaut Développement (Belgique), j’ai pu envoyer puis porter là-bas le fruit de mon travail : à destination des touristes malgaches et étrangers, mais surtout des guides des parcs naturels d’une région qui se trouve à env. 150 km à l’est de la capitale Antananarivo. Ce petit ouvrage pédagogique, qui s’en tient à la présentation des grands groupes et genres de champignons rencontrés dans la région d’Andasibe, pourra, je l’espère, les sensibiliser, ainsi que les visiteurs qu’ils emmènent en forêt, à d’autres beautés que les lémuriens, qui sont certes l’attrait essentiel de cette zone protégée et préservée…
Disponible à Andasibe, Antananarivo et chez l’auteur : 10 euros + port : 11,50 € pour la Belgique, 13 € pour les pays de la zone Europe, y compris la Suisse, et le reste du monde.

Deux grands posters ont aussi été réalisés (l'autre est montré dans le journal de bord de 2009), avec l’aide précieuse de Hainaut Développement en Belgique, à destination des écoles de la région d’Andasibe, avec pour thème : sans champignons, pas de forêt ! Il s’agit de sensibiliser les Malgaches au fait que leurs champignons, dont de nombreux sont endémiques (comme le reste de leur faune et flore), sont indispensables à la bonne santé de la forêt que l’association Mitsinjo, grâce à des pépinières d’essences indigènes, s’efforce de reconstituer patiemment.

                                       

 
Par ailleurs, j’ai eu l’occasion d’acquérir (en tant qu’emphytéote pour 99 ans) en janvier 2008, à Mahambo sur la côte est à 90 km au nord de Tamatave, une maison qu’il a fallu baptiser, y compris officiellement pour nommer au cadastre le terrain sur laquelle elle se trouve. Je n’ai guère hésité dans le bureau des Domaines à Fénérive-Est : OLATRA est donc le nom du terrain et de la maison – regardez bien sur le mur de la terrasse – où je retourne bien entendu à chacun de mes séjours : celui de février 2012 était le 16ème… Et voilà fait le lien entre les deux lieux de Mada qui me sont chers !

Dans l'onglet "Suivez le guide - Mahambo", vous trouverez une présentation de cette belle commune rurale sur la côte est de Mada, ainsi qu'un descriptif détaillé de ma maison, qui est à louer quand je ne l'occupe pas !