Ecoles

Depuis 2009, un partenariat a été initié entre le Collège Adon d'Arivonimamo (à 50 km à l'ouest de Tana) et l'Institut St-Michel de Neufchâteau (Belgique). C'était à l'initiative de l'association VOARA, présidée par Nary Rakotomahaly. Il s'agit d'un groupe de gens originaires de ce village et qui souhaitent l'aider à divers niveaux.

Chez Nay à Tana

Suite à une première visite sur place, nous avons mis en route des échanges épistolaires et de petits cadeaux entre les jeunes élèves (12-13 ans) des deux écoles. De plus, les élèves belges ont initié diverses activités (lavage de voitures, souper spaghetti, etc.) pour constituer une cagnotte qui a permis d'acheter du matériel pédagogique (notebook et disque dur externe avec des documents didactiques, vidéoprojecteur, manuels scolaires, dictionnaire, ballon de basket, etc.). Les échanges ont lieu chaque fois que j'arrive à Tana ou en repars à la fin de mes séjours malgaches.

Au CEG d'Arivonimamo

En 2010 et en 2011, j'ai fait, pour les nouveaux élèves de Neufchâteau, une présentation du pays et de l'école d'Arivonimamo qui souhaite leur solidarité amicale et financière. Dès le premier contact avec les professeurs du collège Abdon, le sous-directeur - devenu récemment directeur - m'avait dit: "Le plus important, c'est que les gens de chez vous, en Europe, pensent à nous et qu'on se sentent moins seuls". A méditer... Il faut évidemment, pour que l'aventure continue avec fidélité, que les correspondants des deux pays soient persévérants dans les échanges, notamment grâce aux responsables (merci à eux!) qui servent d'intermédiaires et stimulent les élèves et leurs professeurs. Une élève en relation avec une correspondante chestrolaise (c'est comme cela qu'on appelle les habitants de Neufchâteau!) m'a un jour écrit pour des questions pédagogiques; sans l'avoir jamais vue, j'ai entamé avec elle une correspondance par courriels et suis fier de ces échanges réguliers: j'ai ainsi pu lui envoyer un DVD avec des documents utiles pour son cursus scolaire... Peut-être aurai-je le plaisir de la rencontrer un jour, ainsi que sa famille ?

*

Le CEG (Collège d'Enseignement Général) de Mahambo se trouve à moins de 100 mètres de ma maison. Il était normal, pour un ancien professeur, d'entrer en contact avec la communauté éducative de cette école qui compte plus de 500 élèves du cycle secondaire inférieur (pour aller jusqu'au bac, il faut continuer au lycée de Fénérive-Est).

Une classe du CEG à Mahambo 

Comme l'école n'a plus accès à un point d'eau depuis 2009, j'ai décidé, avec l'aide de deux amis, d'offrir à l'école une pompe à main (photo en page d'accueil de ce site) - il a fallu creuser un puis de plusieurs mètres de profondeur - et aussi deux WC supplémentaires, avec les seaux et brosses nécessaires. A côté d'un souci d'hygiène bénéfique pour la santé des jeunes, il me semble que garder propres ces latrines est un excellent "exercice de sensibilisation" au sens des autres et même à la citoyenneté. On découvrira, dans "Journal de bord" / 2013, le nouveau projet MITSINJO, réalisé en 2013 au bénéfice d'une vingtaine d'élèves qui y sont hébergés pendant la semaine : en un an, tout était fonctionnel...

Nouveaux WC au CEG de Mahambo